Mes engagements !

Premier pilier: Le zéro déchet c’est quoi ?

C’est une façon de vivre visant à réduire durablement la quantité de déchets produits par soi même et/ou les membres de son entourage (collocation, famille, espace de travail, lieux publics etc).

Dans ce but, l’idée principale est de remplacer le JETABLE par le DURABLE. Pour beaucoup, cela ressemble à un retour en arrière. Ce n’est pas complètement faux. Par exemple, revenir aux mouchoirs lavables au lieu des mouchoirs en papier. Mais plutôt que de voir cela comme un recul, il serait intéressant de voir notre frénésie de consommation de ces 50 dernières années comme un écart, et le retour à une consommation raisonnée comme une nécessité absolue.

Deuxième pilier : Pourquoi des tissus biologiques ?

J’ai décidé de n’utiliser que des fibres issues de l’agriculture biologique car on oublie trop souvent que la fibre textile est issue de l’Agriculture. Le coton et le lin sont des plantes, qui ont besoin de terre et d’eau pour pousser. Aujourd’hui l’industrie textile et la deuxième la plus polluante du monde derrière l’industrie pétrolière. Il est donc urgent d’agir. J’ai choisi le Label Gots car il assure le respect d’un cahier des charges. Les exigences de ce cahier des charges portent notamment sur:

  • Exclusion totale de solvants aromatiques, des OGM, de fongicides ou biocides, des solvants  halogénés, des métaux lourds (non exhaustif).
  • Évaluation des dangers et de la toxicité des intrants (phrases de risque, toxicité aquatique,  biodégradabilité…)

Les intrants chimiques approuvés bénéficient d’une attestation de vérification au référentiel GOTS 4.0 ainsi que d’une publication sur la base de données Ecocert Greenlife dont l’accès est réservé aux sociétés engagées dans la démarche de certification. Cela permet de promouvoir facilement la conformité des intrants textile aux critères GOTS*.

*Extrait du site : http://www.ecocert.com/validation-des-intrants-chimiques/index.html

En ce sens, je ne travaille pas la fibre de Bambou. La transformation de la tige en fibre demande trop de procédés chimiques, et ne peut donc obtenir de certification Gots.

Mes tissus et mes fils sont donc tous labellisés Bios. Si mes cotons viennent de Chine, Turquie, ou mon fil d’Égypte, mon Lin est cultivé en Normandie et tissé en Belgique.

Troisième pilier : Habitat ! autrement dit : acheter Local !

Acheter local est le troisième pilier d’une consommation raisonnée. Mon site est là pour vous permettre de découvrir mon activité et mes produits. Je vous convie à venir me rencontrer à Tours !

Tours , c‘est cette ville entourée par la Loire et le Cher, où il fait souvent humide mais jamais vraiment froid , où le Tram côtoie les Vignes et où il fait bon vivre et manger !

A Tours, nous avons la chance d’avoir un réel patrimoine culturel et gustatif !

Dans cette ville aux cent marchés, l’Agriculture Biologique a toute sa place.

Personnellement, j’ai choisi mon propre marché de quartier pour installer mon étal : le marché Bio de Beaujardin.

Situé au sud de la ville vers le Cher, il se déroule chaque samedi matin dans la joie et la bonne humeur !

Je serais très heureuse de vous y croiser !

Fabrication de mes étiquettes , toutes peintes à la main par moi -même sur ruban de coton Biologique.